Moktoipas
BlogPhotosConnexion
À la demande générale de une personne, je vous met la carte interactive pour que vous puissiez tester votre connaissance des départements.
Image

Je n'ai pas testé si ça fonctionnait dans tous les navigateurs.
Ça fonctionne avec le dernier Firefox, donc ça doit marcher aussi dans Chrome et Safari.
Image
Depuis l'article "Quelques reflexions sur ma mémoire", j'ai un peu réfléchi, et je me suis demandé si je pouvais faire travailler la mienne.

Si il y a bien un truc qui me serait bien utile, c'est de connaître les départements.
Je me suis fixé comme objectif de connaître le nom(nom), numéro(num), préfecture(pref) et emplacement de chaque département(posi).

Je ne sais pas grand chose au fonctionnement de notre mémoire, donc j'ai décidé de la traiter comme si nos cerveaux pouvaient apprendre des tableaux associatifs à une dimension.

Avec les 4 informations à apprendre (pref, posi, num, nom), il y à 12 tableaux possibles qui sont:
  • pref->posi
  • pref->num
  • pref->nom
  • posi->num
  • posi->nom
  • num->nom
et leur 6 "inverses".

Comme j'ai pas envie d'en apprendre autant, j'ai choisi les 3 qui en partant de nom, num et pref donnent posi car j'ai une mémoire spatiale pas trop mauvaise.

Je me suis fait une petite application qui me donne un nom, num ou pref et je dois cliquer sur le bon département dans la carte. Si je me trompe, il me reposera la question une fois qu'il m'aura proposé tous les autres départements.
Comme la mémoire du cerveau est assez magique, quand on apprend "pref->posi", son inverse "posi-pref" s'apprend presque tout seul !

Ainsi, si on me donne n'importe laquelle des infos (pref, posi, num, nom) d'un département, je peux retrouver les 3 autres en passant par ma carte mentale de la France.

Exemple, on me dit 14, je vois dans ma tête où c'est sur la carte et en réfléchissant, je peux retrouver que c'est le Calvados, et que la préfecture est Caen. L'inconvénient est que comme j'ai appris peu d'informations, il me fait souvent du temps pour reconstituer les infos.

Heureusement, j'ai aussi quelques moyens mnémotechniques qui permettent de gagner du temps pour certains départements.
Je me suis plus entraîné sur les départements multiples des 10.
J'ai dans ma tête des chaînes de positions que j'ai plus travaillé (1à 9), (81à 89), plus ceux qui vont par "paire" (deux numéros consécutifs qui se touchent et qui ont souvent des noms proches).
Le probleme c'est surtout pous les pref, qui n'ont rien de mnémotechniques.

Je me suis entrainé deux semaines il y a deux mois. Je faisais de 0 à 2 fautes sur les 3 questionnaires.

Depuis j'en avait pas refait.
Sauf aujourd'hui:
nom->posi : 2 fautes
num->posi : 7 fautes
pref->posi: 43 fautes !

Bref, il y a encore un peu de boulot, mais ça avance pas mal :)

Et c'est utile pour une fois d’où viennent les fruits légumes et fromages qu'on achète ou pour localiser les faits divers aux infos!
Récemment, des vidéos de démonstrations de robots militaires ont été publiées par Boston Dynamics (qui appartient à Google). Il y a eu beaucoup de réactions de gens gênés par le connard en doudoune bleue.

Ca me rappelle cette pub pour ikéa, on nous fait nous apitoyer sur une lampe remplacée par une nouvelle et à la fin, on se fout de notre gueule.
Beaucoup d'entre vous sont triste pour cette lampe.
C'est parce que vous êtes fous.
Elle n'a pas de sentiments, et la nouvelle est beaucoup mieux.

Et dans celle ci, on torture un gentil robot dinosaure pour étudier le cerveau des gens en IRM pendant qu'il la regarde.

Je ne sais pas vous, mais sur moi, ces vidéos marchent très bien.
Je comprends pas trop pourquoi certains objets inspirent plus l'empathie que d'autres.

Déjà, c'est sur qu'il est nettement plus facile d'avoir de l'empathie pour une peluche. Ça ressemble a un animal, ça a des yeux, c'est souvent mignon. J'ai déjà ramassé une peluche affalée face contre terre au sol du rayon lait d'un supermarché pour l'asseoir sur les packs de laits. J’étais mal à l'aise pour lui.

Mais je suis aussi parfois triste de jeter de la bouffe (pas trop souvent heureusement :D) . En jetant un hamburger une fois, j'ai pensé au grain de blé qui grandit et bronze des semaines au soleil, avant de se faire écrabouiller et cuire avec ses copains; il a ensuite trouvé un nouveau copain fromage, qu'une gentille vache avait fait rien que pour moi pendant que sa cousine se sacrifiait pour mon steak. Mais F a pris le sandwich et l'a jeté, alors que leur rêve, leur seul but dans leur vie, c’était que je les mange!!!

Parfois, en plus, je pense a la pollution engendrée par l'objet. Ça me freine souvent pour acheter des trucs pas très utiles (et c'est pas plus mal). Je n'aime pas les bibelots de toute façon.
Pour un objet,c'est aussi parce que je pense a tout ce qu'il a fallu faire pour le fabriquer et au gens qui l'ont fait, a l'autre bout du monde. Et moi je le balance comme si ils avaient bossé pour rien.

Derniers Commentaires