Soleil Martiniquais, Vendredi, Le retour

Pour ce dernier réveil, on a bien les boules. C'est vraiment la fin. Du coup, ça motive F à profiter de ces derniers instants et il vient avec moi se baigner sur la plage de la brèche.
tartane
L'ancienne rhumerie
breche
Dernier levé de soleil
nous
Nous !
vue
La vue depuis notre terrasse
Quelques photo de notre chambre avant de partir...
appt
appt
appt
appt
appt
appt
Le checkout de l’hôtel est particulièrement compliqué, et quand on franchit le portail avec la voiture je dois bien avouer que quelques larmes ont coulé...
D'une part parce qu'on a beaucoup aimé ce voyage, mais aussi parce que c'était notre premier "grand" voyage, notre première fois en Martinique. Par définition il ne peut y avoir qu'une première fois et on ne retrouvera jamais ce frisson de la découverte de la Martinique et des tropiques. Même si on sait qu'on retournera là-bas, ça ne sera jamais pareil.

Notre planning de la journée est plus ou moins vide car on avait le checkout de l’hôtel et la restitution de la voiture de loc à faire, mais entre les deux, on a eu le temps de faire un petit tour au Lamentin histoire de voir vite fait le centre et de manger dans un petit snack.
lamentin
lamentin

Un fois la restitution de notre voiture faite, on a traîné un peu dans l'aéroport et goûté les "Floup" dont on avait vu la publicité plusieurs fois sur l’île.
Ben c'était pas top  :D 
floup
Le retour en avion a été assez agréable, F nous avait surclassé et en plus c’était un vol de nuit. Une fois équipés de nos petites couvertures, on a passé une bonne partie du vol à dormir et c'est passé très vite.
1
2
3
Au revoir
4
On s'est posé à Paris sous la pluie et dans le froid, puis on a récupéré la voiture qui n'avait pas trop aimé cette semaine en extérieur : le pare-brise n’était pas hyper étanche et une petite flaque d'eau s’était formée dans les replis du levier de vitesse...

J'ai mis un an et demi à écrire tout ce résumé de nos vacances. J'avais noté avec un maximum de détails ce qu'on a fait pendant le séjour et les jours qui ont suivi.
J'ai écrit les deux premiers articles rapidement, mais la suite a été écrite bien après parce que c’était un peu dur de repenser à tout ce plaisir pendant qu'on se gelait les couilles en France, et le tri des photo m'avait achevé.
Découvrez tous les articles dans l'ordre ou choisissez un épisode:
Épisode 1: Soleil Martiniquais, Vendredi, On arrive!
Épisode 2: Soleil Martiniquais, Samedi, Fort-de-France
Épisode 3: Soleil Martiniquais, Dimanche, Grand'Rivière
Épisode 4: Soleil Martiniquais, Lundi, Anse Trabaud
Épisode 5: Soleil Martiniquais, Mardi, La mangrove
Épisode 6: Soleil Martiniquais, Mercredi, Gorges de la Falaise
Épisode 7: Soleil Martiniquais, Jeudi, Anse Couleuvre
Épisode 8: Soleil Martiniquais, Vendredi, Le retour

Soleil Martiniquais, Jeudi, Anse Couleuvre

Encore un matin réveillé de bonne heure... J'aime trop les baignades matinales, je retourne sur ma plage préférée et je fais un petit tour a pied sur les hauteurs.

Aujourd'hui nous avons prévu de traverser l’île pour se rendre à l'anse couleuvre, une plage de sable noir. La route est compliquée, la météo très capricieuse, on se prend quelques petites averses surtout sur les hauteurs de l’île.

Arrivée quasiment à destination, un panneau indique que le chemin est interdit. Il faut dire que le terrain est très humide. Il commence même par la traversée d'un petit ruisseau. Pour ne pas niquer nos chaussures, qui ont déjà bien morflé la veille, nous marchons pieds nus dans la boue!
humide
Petit ruisseau
tres-humide
verdure
grande plante
brillante

Mais ça valait le coup, la plage est super sauvage et très belle. On s'y est baigné, parfois sous les averses, en protégeant comme on pouvait nos affaires sous des souches au pieds des arbres.
plage-noire
sable-doux
Nous avons mangé dans un petit restau à Saint Pierre, "La Vague" je crois.
J'écris tout ça plus d'un an et demi après les faits donc c'est un peu flou  :D 
bled
miam
C'est une banane.
Après mangé, le soleil est revenu et on va a une nouvelle plage, nettement plus touristique avec une vue sur le piton (qu'on a enfin pu voir, pendant quelque minutes sans nuages).
1
2
3
Enfin le sommet
La plage était pleine de petits crabes mignons qui surveillent les baigneurs et qui se cachent quand on les approche de trop près.

Pour le retour, on décide de prendre les départementales (D1 et D2) car les nationales ne sont vraiment pas directes et que ça nous fera voir du pays.
Effectivement on a vu du pays : la route était mauvaise, toute en virage et pas bien large. Mais la vue sur les vallées assez encaissées était magnifique, surtout avec le soleil se couchant.
J'ai même pu aller voir à l'improviste la cascade "Saut Gendarme". Elle est complètement paumée, un peu sauvage, et pourtant super bien aménagée ! Par contre c’était le crépuscule.
cascade
cascade2
cascade3
Le reste du trajet s'est effectué de nuit, ce qui n'était pas hyper simple pour F, mais on a pu rentrer sans encombre, escortés par les lucioles qui faisaient des traînées lumineuses en volant le long de la route.
Découvrez tous les articles dans l'ordre ou choisissez un épisode:
Épisode 1: Soleil Martiniquais, Vendredi, On arrive!
Épisode 2: Soleil Martiniquais, Samedi, Fort-de-France
Épisode 3: Soleil Martiniquais, Dimanche, Grand'Rivière
Épisode 4: Soleil Martiniquais, Lundi, Anse Trabaud
Épisode 5: Soleil Martiniquais, Mardi, La mangrove
Épisode 6: Soleil Martiniquais, Mercredi, Gorges de la Falaise
Épisode 7: Soleil Martiniquais, Jeudi, Anse Couleuvre
Épisode 8: Soleil Martiniquais, Vendredi, Le retour
Je ne suis pas fan des plages de sable noir, même si celle en photo n'est pas mal du tout.
Super ce reportage 18 mois après les faits.
Comme d'hab un super récit agréable à lire !😀 Comme si j'y étais allée  ;)  !

Soleil Martiniquais, Mercredi, Gorges de la Falaise

C'est maintenant un rituel, dès que le jour arrive, je pars en vadrouille au bord de la mer. Cette fois je compte partir plus loin à l'est, aller au bout des deux pointes qui ne sont pas très loin pour surplomber la mer.

La première permet de bien voir la baie de Tartane! Au bout, une petite croix, qu'on voyait vaguement depuis l’hôtel, affronte les vagues depuis son rocher.
Entre les deux pointes il y a une baie au pied de la falaise avec de très grosses vagues.
la-breche
La plage de la brèche
crique
Entre la Pointe de Tartane et la Pointe d'Anse l'Étang
peninsule
Sur la pointe de Tartane
baie
La baie entre les deux pointes (Anse de la Grande Pointe)
baie2
La baie de Tartane
village
Idem
croix
La croix au bout de la pointe

La seconde pointe montre la vue sur cette petit baie et sur la première pointe, puis la baie de Tartane et enfin Tartane. De l'autre coté on voit la plage de Anse L'Etang.
peninsule3
Sur la pointe d'Anse l'Étang
peninsule2
Encore plus près du bout
baie3
Pointe baie pointe baie pointe  :D 
Depuis la pointe, même si c'est en contre jour, je vois des palmiers sur cette plage, donc je décide de couper à travers champs (il y avait un chemin sur les cartes, mais je ne l'ai pas trouvé) pour la rejoindre.
Effectivement elle est très belle, les palmiers sont très grands, elle est très en pente et les vagues sont fortes, la baignade est très marrante.
J'ai envoyé des MMS pour que F se lève et vienne me rejoindre. On a bien profité de la plage et des vagues... mais c'est pas tout, la plage, ça creuse!!
plage
vague
vagues
plouf
moi
On avait repéré une paillote ou ils faisaient du poulet boucané tous les jours donc on y est allé. Le service était catastrophique, la pauvre était complètement paumée dans les plats des gens, c’était hilarant. Et de toutes façons ça n'avait pas trop d'importance puisque c’était très bon. Le poulet était boucané à la canne a sucre... <3
miam

Une collègue de F lui avait recommandé de faire une petite sortie dans les gorges de la Falaise à L'Ajoupa-Bouillon.
On ne fait pas trop les malin parce qu'on sait que c'est une (très courte) randonnée aquatique... F ne nage pas très bien et on n'a pas d'équipement de folie. On y va en maillot de bain et avec nos baskets en sachant qu'elles finiront sûrement très mal la journée... En plus il ne fait pas super beau et on a un peu peur que ça soit fermé à cause des dangers liés à la montée rapide des eaux dans une gorge.
On descend un très long escalier, et en bas on attend le retour du guide avec le groupe précédent. J'ai oublié mon maillot de bain donc je ferai la randonnée en short et slip, chaussettes et godasses. On est avec un autre couple qui a pris une GoPro et un sac étanche spécial pour ranger son téléphone (nous on a tout laissé dans la voiture).
Allez hop, on y va ! Entre les bruit d'eau et l'accent, je ne comprends rien quand le guide me parle... il se demande même si je suis français. F m'a courageusement laissé passer devant et l'autre couple aussi, donc c'est moi qui me fait engueuler par le mec quand je ne comprends pas que "à gauche" c'est pas "à gauche" mais "à gauche tu mets le pied sur ce cailloux précis que je ne te montre pas". L'eau n'est pas chaude mais pas froide non plus... C'est assez rafraîchissant, même si on ne voit pas le soleil dans le fond de la gorge. On franchit des trous d'eau, des petites cascades (avec des échelles) le courant est pas endroit assez fort et
le maillot de bain de la fille a tendance à vouloir se barrer  :D   :D .
On arrive enfin à la cascade ! Elle est jolie, très encaissée, dans une espèce de grotte que la rivière a creusé. On passe même derrière la cascade en se prenant des tonnes de flotte sur la gueule, c'est hyper violent !!!
Au retour, plein le cul de me faire engueuler, je laisse l'autre mec passer devant. De toutes façons le guide nous laisse nous démerder parce qu'il démonte les échelles, on est donc le dernier groupe. A un moment je vois le mec mettre la main dans l'eau et récupérer... son téléphone !!! En fait la lanière de l'étui a lâché à l'aller et ils ont perdu le tél... et au retour, bien en aval de là ou ils l'avaient perdu, il est retombé dessus (et a priori il marchait)!!

Voici un petit aperçu de la gorge:

Ensuite on est revenu au camp de base près de la rivière et on a retiré de nos godasse les tonnes de graviers ... les godasses de F ont morflé, une partie de la semelle en espèce de carton rouge s'est délitée et les lettres collées sur les côtés pour former le nom de la marque sont en partie arrachées  :D . Les miennes étaient des New Balance en daim... pas vraiment de dégâts, juste très mouillées et puantes. Elle n'ont jamais pu sécher en Martinique, j'ai dû les passer en machine en rentrant et franchement, elle ont hyper bien tenu le choc.

Le soir on a mangé dans le même restau que le lundi soir, c’était plus simple que de réfléchir.

Découvrez tous les articles dans l'ordre ou choisissez un épisode:
Épisode 1: Soleil Martiniquais, Vendredi, On arrive!
Épisode 2: Soleil Martiniquais, Samedi, Fort-de-France
Épisode 3: Soleil Martiniquais, Dimanche, Grand'Rivière
Épisode 4: Soleil Martiniquais, Lundi, Anse Trabaud
Épisode 5: Soleil Martiniquais, Mardi, La mangrove
Épisode 6: Soleil Martiniquais, Mercredi, Gorges de la Falaise
Épisode 7: Soleil Martiniquais, Jeudi, Anse Couleuvre
Épisode 8: Soleil Martiniquais, Vendredi, Le retour
Super la rando, le film l'illustre parfaitement. Mais il faut que le guide change de métier ! Trop mignon le chat, on dirait Clovis.