Tous les articles de Août 2012 dans l'ordre chronologique

Saga de l'été , Mardi et mercredi, Safari en ville.

Après avoir bien étudié la météo, on a décidé de partir le mardi matin pour nos vacances dans les Alpes.
Notre but: visiter Lyon, Annecy et la fête du lac, Genève, admirer la nature, marcher une peu, voir de beaux paysages, visiter une grotte, et faire de jolies photos et souvenirs.

Au vu de la météo, on a réservé la grotte pour le jour où ils prévoyaient de la pluie. Et la Suisse pour le jour où ils voyaient des orages, pour pouvoir s'abriter facilement.

Nous sommes donc parti tranquillement mardi en fin de matinée. La route a été longue mais on avançait vers le soleil et la chaleur, ce qui faisait grand plaisir.

depuis-le-pont
Vue depuis le pont de La Guillotière
On a atteint notre hôtel vers 16:30. On s'est une peu posé, lavé, changé puis on est parti visiter la ville a pied, notre hôtel étant a deux pas (ou plutôt un pont) du centre ville historique.

C'est amusant, ils ont fait une piscine sur les quais du Rhône. La ballade sur les quais qui ont dû être récemment rénovés est vraiment sympathique.

On a pas mal marché, c'est fou le nombre de petites places et de fontaines qu'il y a à Lyon! C'est vraiment joli. Comme il faisait vraiment chaud, et qu'on n'était plus habitué, on a bu deux coups à la terrasse d'un petit bar sympa.

On a ensuite décidé de monter sur la colline de Fourvière en utilisant le funiculaire. La vue depuis la place de la basilique est vraiment belle et ça permet de bien voir la géographie de la ville.
penoramique
La ville vue d'en haut
ruelle
Une ruelle un peu en pente
On voit la Saône, les quais du Rhône, le parc de la tête d'Or, les bâtiments et lieux historiques... plutôt pratique pour se repérer  :) 

En haut de la colline de Fourvière se trouvent pas mal de ruines romaines (théâtres et thermes), mais on n'a pas pu visiter le théâtre, c'était fermé car il y avait un concert.

On a décidé de descendre la colline à pieds dans un petit parc, ce qui nous a permis d'arriver dans la partie la plus ancienne de la ville. Il était déjà 20 heures, ça faisait 2h30 qu'on crapahutait dans la ville, on a décidé de chercher à manger. *F* avait envie d'un tartare de bœuf au couteau. Il y avait plein de resto (tous en fait) qui proposaient des tartares, mais ils précisaient rarement comment ils le faisaient. Et comme il n'y a rien de plus décevant qu'un tartare tout juste démoulé d'une boite en plastique dont on voit encore la forme, on a décidé de se réorienter vers ce qu'on connait bien : un Quick  :D .

Après avoir pris une glace énorme chez Häagen Daazs, on est rentré à l'hôtel en faisant un grand tour par les quais pendant que la nuit tombait. On a voulu faire les malins en prenant un raccourci vers l'hôtel, mais on a loupé notre coup et on a un peu tourné en rond.

Le lendemain matin, petit déj d'hôtel, un truc que j'adore  :p . Mais bon à chaque fois je dois bien réfléchir aux quantités tout en sachant que ça risque de me flinguer mon repas de midi même si je ne mange pas comme une vache.

On a ensuite utilisé le tramway de Lyon (qui ressemble vachement à une grosse chenille) pour aller au parc de la tête d'or. Un grand parc avec un zoo gratuit, moi je veux voir ça!

Et on a été servi, Panda roux (oui, le Firefox  :p ), panthère, ours, singes, éléphants et girafes... on a dit bonjour à tous les animaux.
tigre
Miaou
firefox
Le mignon panda roux fait sa sieste
Mais bon ça donne soif de marcher... allons-y pour un Ice-tea et un Orangina. Tous deux de 25cl: 7.60€ !! Oui, on ne se fait pas trop chier niveau tarif dans les petit bars du parc. 15€ le litre d'Orangina, ça fait un peu mal  :D . On a supposé que ca permettait de financer le zoo.
On a fini la visite du parc en faisant le tour du lac.
C'était déjà l'heure de manger, j'avais pas très très faim mais ça allait. On a pris le trolley puis le métro pour aller manger à l'Entrecôte. Miam  :p .
Puis ballade digestive sur les quais. Il y avait un fort vent du sud, très chaud. Ma casquette s'en est envolée ! Mais on a profité de la température pour se poser tranquillement dans l'herbe.

Ensuite on a pris la voiture pour la prochaine étape du voyage.

En deux jours, on a pas mal marché: mardi: 9km et Mercredi 10km.

Découvrez tous les articles dans l'ordre ou choisissez un épisode:
Épisode 1: Saga de l'été , Mardi et mercredi, Safari en ville.
Épisode 2: Saga de l'été , Jeudi, Là haut sur la montagne.
Épisode 3: Saga de l'été , Vendredi, Randonnée Familliale
Épisode 4: Saga de l'été , Samedi, Semnoz et Fête du Lac
Épisode 5: Saga de l'été , Dimanche, Enfin du plat.
Épisode 6: Saga de l'été , Lundi, Ça va être tout noir.
hop...j'attends la suite !
moi aussi !
Patience, patience, ça s'écrit pas tout seul  :p 
Encore 5 épisodes  :) 
Cath44 >> Quand tu surligne les fautes, il faut aussi proposer la correction  :p  c plus pratique  :p 
ok ! mais j'avais pas remarqué que je pouvais proposer qqc !
Faudrait changer ma photo mais je ne sais pas comment faire.....

Saga de l'été , Jeudi, Là haut sur la montagne.

Mercredi soir, on est arrivés chez mes grands-parents près d'Annecy.

On s'est installés tranquillement et on a préparé notre journée du Jeudi: la visite en voiture (et à pied) du Lac d'Emosson et de Chamonix.

On n'est pas partis hyper tôt, on a dormi plus tard que l'heure du réveil. Mais bon le planning n'était pas trop serré.

On a pris la route direction Chamonix, en passant par un joli viaduc. On a dépassé Chamonix pour aller dans des routes plus petites et un peu sinueuses. Le passage en Suisse se fait sans problème, les douaniers laissent passer tout le monde! On aurait dû apporter des valises d'argent liquide  ^^  (mais on n'en a pas  :( ). Le lac est très près de la frontière suisse et quelques kilomètres après l'avoir passée, on entame direct une petite route de montagne. Et moi qui ai le vertige, je me souviens bien de cette route. Il y a pas loin de 1000m de dénivelé entre le bas et le haut, et la pente est vraiment importante. Vous me direz, c'est un peu le principe des barrages hydroélectriques... mais bon j'aimerais pas bosser là haut  :D , même si la vue est magnifique.
montagne
Vue panoramique sur le massif du Mont blanc depuis le barrage. Le Mont blanc (tout blanc au loin) a la tête dans les nuages.
lac
Le fameux Lac

Une fois en haut... houlala glagla ! On a mis nos jolies chaussures de montagne, c'est quand même un peu casse gueule  :p . Déjà rien que pour monter le parking qui est quand même bien en pente on s'est dit que la randonnée du lendemain ne serait pas simple. Il y avait des travaux juste à coté du parking. En fait d'après ce que j'ai compris, ils sont en train de réhausser le barrage du petit Emosson (qui est encore un peu plus haut). Du coup les chemins normaux le long du lac sont fermés pour laisser passer les camions.

photo
Non, je ne fais pas caca dans la bruyère, je prends en photo la nature.
On a voulu marcher un peu sur le barrage. J'ai pas fait le malin. Pour y accéder, il fallait descendre un escalier en caillebotis au dessus d'une vingtaine de mètres de vide et même une fois sur le barrage, j'étais pas très à l'aise. On marche du côté lac du barrage (les camions des travaux passent côté vallée) et comme le lac n'est pas plein à 100% l'eau est quand même assez basse et le barrage étant bombé pour des questions de résistance, on n'est pas à côté de l'eau mais plutôt à côté d'un grand mur en béton.

On a marché un peu ensuite sur le "chemin" aménagé pour les randonnées pédestres et qui remplace les chemins habituels.
Sauf que du coup, c'est vraiment du crapahutage dans des chemins très accidentés. *F* était inquiet que la randonnée du lendemain soit sur un chemin aussi pourri. Surtout qu'on n'est pas super entrainés et qu'il y avait sur le même chemin que nous un chien à 3 pattes qui ne semblait pas avoir spécialement de mal à se promener.

lac
Le barrage apres une petite heure de crapahutage
Il y a des traces de dinosaures fossilisées près du petit lac. Mais du coup à cause des travaux, le chemin le plus simple (faire le tour du petit lac) pour y accéder est fermé. Il y a une navette qui circule, mais on savait pas trop où elle allait.
On ne savait pas trop où étaient les traces de dinosaures, donc on marchait vaguement dans la direction. Mais finalement on a vu un panneau qui disait qu'il y avait encore... plus de deux heures de marche! Donc on a fait demi tour pour retourner à la voiture.

On est redescendu par la même route et on a profité du beau temps pour aller faire un tour dans Chamonix (et manger une glace  :p ). On n'est pas resté très longtemps. On a fait un tour dans les rues du centre, on dirait juste un gros centre commercial à ciel ouvert avec des magasins de marque partout.

Sur le retour vers Annecy, on a acheté une vignette pour les autoroutes suisses en prévision d'une des étapes suivantes.

eglise
Une église de nuit dans Annecy
Une fois à Annecy, on a décidé de prendre nos serviettes et de profiter un peu du soleil au bord du lac. Vers 20 heures, on est allé près du canal, là où il y a tous les restaurants à touristes. On a (encore) cherché un restaurant qui faisait du tartare au couteau. On a fait un allé et retour sur le quai avant de choisir un des restaurant.
Le cadre était sympa et c'était bon. Après coup, j'ai regardé les notes des internautes sur tripadvisor. Elle sont catastrophiques. Les gens se plaignent du service, de la bouffe et du prix. Nous on n'a pas eu de problème avec le service et nos plats étaient tous les deux très bons. Mais c'est vrai que le prix est quand même abusé : on en a eu pour 80€ tout pile pour boissons + plat + dessert. Je pense qu'un prix raisonnable était plutôt aux alentours de 70€.

Pour finir la journée, on a fait un tour dans la vielle ville, de nuit. C'est vraiment très joli et très animé.

Ensuite, retour à la maison pour planifier la journée du lendemain, celle de notre randonnée familliale en montagne.

Découvrez tous les articles dans l'ordre ou choisissez un épisode:
Épisode 1: Saga de l'été , Mardi et mercredi, Safari en ville.
Épisode 2: Saga de l'été , Jeudi, Là haut sur la montagne.
Épisode 3: Saga de l'été , Vendredi, Randonnée Familliale
Épisode 4: Saga de l'été , Samedi, Semnoz et Fête du Lac
Épisode 5: Saga de l'été , Dimanche, Enfin du plat.
Épisode 6: Saga de l'été , Lundi, Ça va être tout noir.
Tu as fait des progrès concernant le vertige, c'est bien !
Attends attends, le récit des vacances n'est pas terminé!
Il faut quand même du courage pour marcher sur la bande piétonne du barrage quand on est sujet au vertige. Rien que d'y penser j'ai la tête qui tourne (sans parler de cette envie quasi-irresistible de sauter...) (haa)   (haa) 
A part cela, tes photos sont jolies
La partie piétonne est assez large et les barrières sont grosses donc ca va (quand je marche coté route  :p ).

Saga de l'été , Vendredi, Randonnée Familliale

Quand j'étais plus jeune, je me souviensque j'avais fait la randonnée du Parmelan sur les hauteurs d'Annecy. Mais il y avait du brouillard, on n'avait rien vu.

J'avais décidé de le refaire, adulte cette fois, histoire de vraiment m'en souvenir cette fois. J'ai donc fait deux trois recherches et j'ai montré à *F*.

J'ai trouvé l'emplacement du parking, le tracé du trajet, des explications. Donc on voit qu'il y a 660m de dénivelé. Bon certes on se doute bien que c'est haut mais ça ne nous a pas paru infaisable surtout que ce site apparaît dans google sous le titre "Le Parmelan - Randonnées pédestres familiales en Haute Savoie". On a lu la page, effectivement il y a un passage difficile et qui est vertigineux (pardon "très aérien"), mais on peut utiliser une autre chemin, qui lui ne fait pas peur, même si il est plus long. Donc on a supposé que la mention "difficile" de cette randonnée était due à cette portion de chemin.
Un second site nous dit "La randonnée incontournable des Annéciens le dimanche. Très bien pour commencer la saison sans trop se fatiguer.".
Et enfin, Wikipedia dit "une randonnée classique pour les Anneciens" "le chemin est aisé, même pour les enfants.".

Donc toutes ces infos cumulées, plus mes souvenirs (je me souviens pas de difficultés particulières), on a décidé de le faire, en sachant que ça ne serait pas facile, mais que même deux mecs pas entraînés comme nous doivent pouvoir le faire.

C'est parti !
Bref, on a bien tout préparé nos affaires, godasses, bouffe, boissons, sac à dos, et on s'est levé tôt.
A 9h30 du matin, on était sur le parking. A 9h50, on entame la montée. Et là, c'est le drame.

falaise
Vu d'ici, le sommet nous semble inatteignable.
Dès le début de la montée, à la sortie du parking, le chemin est très raide et en 10 mètres on a déjà mal au mollet. Il ne faisait que 16° mais on n'a pas eu froid longtemps. En fait, au bout de 100 mètres on était déjà claqués, on avait chaud, et *F* commençait déjà à me maudire. Le chemin était tout à fait praticable, mais la pente est vraiment forte.

J'ai pas pris de photo pendant la montée, donc les photos que je vous mets, je les ai prises pendant la descente.

Après de rapides calculs grâce à Google Earth, la pente de la randonnée doit être à plus de 10% en moyenne.
Pendant la première demie heure, j'ai cru que *F* allait me jeter du haut du chemin tellement ses yeux lançaient des éclairs  :D . J'ai tenté de faire diversion en lui montrant que même si c'était dur, c'était quand même beau. Mais le remède était pire que le mal en fait. Mon Schtroumpf grognon ne voulait pas parler certes, mais pas écouter non plus. Quand je dis parler, je parle pas de faire que parler, mais bon une phrase ou une remarque par çi par la, ça permet de voir des trucs qu'on n'avait pas vu et aussi de s'encourager.

Bref l'ambiance était tendue, je savais même pas si *F* voudrait continuer jusqu'au sommet ou si il préférerait abandonner en chemin, surtout que j'avais jeté un œil discret au GPS et que je voyais bien qu'à 1300m on était encore TRÈS loin du sommet, à 1832...

loin
Le sommet. On devait etre à mi chemin de la descente je pense.
Donc j'ai respecté son souhait, on a monté en silence, de temps en temps, je lui demandais si ça allait.

On n'était pas tout seul sur le chemin, on s'est fait doublé par plusieurs personnes qui montaient, mais on a réussi à doubler un vieil homme qui montait lentement mais sûrement.

Au bout de 45 minutes, *F* commençait à aller mieux, même si il avait très chaud. Moi aussi d'ailleurs, mais lui transpire beaucoup plus. On était tout froid au niveau de la peau, mais on mourrait de chaud quand même. Quand *F* a dit "Tu me l'a bien vendue ta randonnée familiale", j'ai compris que ça allait mieux et que les éclairs dans les yeux étaient partis.
Moi j'avais plus du tout mal au mollets, il devaient être bien chauds et mon sang devait être une soupe d'endorphines.

On avait étudié un peu le trajet.
Le premier tiers de la randonnée se fait dans la forêt, le second au pied de la falaise (pour la contourner), le troisième sur le plateau de pierre qui mène au sommet.
En montant dans la forêt, on s'est dit que la partie sous la falaise était probablement moins pentue.
pente
C'est vachement pentu hein, je ments pas.
falaise
Au pied de la falaise.
Sauf que quand on y est parvenu, on a compris que le chemin est plat... en moyenne... car en fait, il descend un peu avant de remonter  >< .

Cette partie a été difficile pour plusieurs raisons. Déjà, la descente, ça nous a vachement refroidi, d'autant plus qu'il n'y a pas de soleil sur ce versant le matin. De plus, c'est pas très motivant de descendre car on est encore loin du sommet et ça fera une montée lors de la descente. Et pour finir, cette partie du chemin est vraiment vertigineuse. Le vide sur ma gauche est vraiment très en pente, probablement plus de 100%.
Quand j'y étais passé petit, je n'avais pas eu peur, il y avait un brouillard énorme. Mais cette fois ci, c'était vraiment pas facile, plus on avançait plus je penchais du côté droit. Heureusement on avait prit des barres de céréales ça m'a un peu requinqué, même si on s'est encore fait doubler par quelqu'un.  :D 

Ensuite, on atteint, après une bonne petite montée, le plateau.
plateau
Le plateau calcaire, vu depuis (presque) le sommet.
refuge
On y est presque !
Enfin plateau, il faut le dire vite, vu qu'il n'est pas vraiment plat!! Le type de chemin change complètement, on marche sur des grosses pierres bien lisses. Heureusement nos chaussures accrochent bien. Mais la montée, bien que moins forte que dans la forêt est quand même fatigante, d'autant plus qu'entre deux nuages, le soleil commence à taper.

On voit bien qu'on approche du sommet, mais c'est encore loin. Le refuge est en vue, mais looiiinn. Et pour l'atteindre, la dernière montée est vraiment très dure.

Tout a coup, un bout de toit tout proche de nous.

Ça y est, on est en haut.
Il y a un peu de vent, il ne fait ni chaud ni froid. *F* a fait sécher son tshirt en prévision de la descente. On a pris notre temps pour manger, pour faire des photos.
panoramique
Vue depuis le sommet. Le Mont Veyrier, Annecy et un bout de son lac et le Semnoz
vue
L'autre vallée visible depuis le haut de la falaise.
vue
La crête vue depuis... ben la crête
On est arrivé au sommet à 12h25, il nous a donc fallu 2h35 pour monter... On n'a pas été terribles...

Avant de redescendre, on est passé au refuge, pour manger une tarte au myrtilles et boire un coup, car on était un peu ric-rac niveau boisson.

C'est re-parti!
A 14h25, deux heures après notre arrivée au sommet, on prend le chemin de la descente. C'est amusant en montagne, on dit bonjour au gens qu'on croise. Dire "bonjour" à ceux qui montent en pensant "Vous y êtes presque, mais il reste le plus dur" est vraiment très amusant. Le vieux qu'on avait doublé au début de la randonnée est parti du sommet un peu avant nous. On l'a doublé sur le plateau calcaire.

Pendant la descente on a même été doublé par un mec et par une fille qui descendaient... en courant !!

La descente est beaucoup moins difficile que la montée. On a un peu moins chaud et surtout musculairement, c'est plus facile. En revanche, c'est assez douloureux. Ça fait vachement mal aux articulations, je sentais tellement mes rotules que j'avais l'impression d'être un poupée barbie

Comme toujours, j'ai eu moins peur pendant la descente que pendant la montée. Mais bon on commençait à en avoir un peu marre. On n'a pas été très rapides en descente non plus, deux heures...

On n'a fait aucune chute. On a fait attention, on est conscient de notre niveau et on avait pris des bonnes godasses. Cependant, dans les derniers mètres, on a tous les deux failli se vautrer à cause de petits cailloux sur un sol poussiéreux.

VOITUUUURE. On a été bien content de la retrouver. On a remis nos chaussures de ville. Enfin on a essayé. *F* a été pris de grosses crampes aux adducteurs en essayant de mettre ses chaussures. Probablement à cause du fait qu'il a perdu beaucoup d'eau en transpirant. J'ai bien essayé de lui mettre ses chaussures, mais c'est vraiment pas facile! Du coup on a du attendre une dizaine de minutes avant de pouvoir partir.

Comme on était claqués, on est passé vite fait a Annecy pour récupérer nos billets pour le spectacle du lendemain, ensuite maison... Repos. Heureusement la journée du lendemain était calme, on avait prévu le coup. Et on craignait les courbatures.

Découvrez tous les articles dans l'ordre ou choisissez un épisode:
Épisode 1: Saga de l'été , Mardi et mercredi, Safari en ville.
Épisode 2: Saga de l'été , Jeudi, Là haut sur la montagne.
Épisode 3: Saga de l'été , Vendredi, Randonnée Familliale
Épisode 4: Saga de l'été , Samedi, Semnoz et Fête du Lac
Épisode 5: Saga de l'été , Dimanche, Enfin du plat.
Épisode 6: Saga de l'été , Lundi, Ça va être tout noir.
Ca donne envie de la faire cette petite rando familiale !! Pôv' Fab, mdr (ça va vous êtes toujours ensemble !!??) ! Tu crois que je pourrais avec des baskets "lisses" qui ont un peu de talons ???
Ben une fois qu'on était en haut il était content  :) 
Il faut absolument des godasses qui accrochent. Si on avait eu des godasses pourries, on se serait vautré au moins une fois chacun....
En plus, c'est la zone là-haut. Même pas un Quick pour te reconforter !

Saga de l'été , Samedi, Semnoz et Fête du Lac

Samedi matin "grasse" matinée. Bon on s'est pas levé super tard non plus.
En me réveillant, j'avais encore mal aux articulations.
On a fait les courses et le repas tranquillement le matin. Comme on est à peu près organisé, on avait prevu un truc simple pour l'après midi puisqu'on savait que le soir on allait au feu d'artifice des fêtes du lac.

En route pour le Semnoz! On peut monter au sommet en voiture, on peut faire de jolies photos, et en plus c'est pas loin, vraiment pratique pour une après midi cool.
On a quand même dû grimper les 30m de dénivelé entre la route et le sommet. Évidement *F* s'est moqué de moi "Maiiis ça monte, tu avais dit que ça se faisait en voiture"...Je sens que je vais en entendre parler un moment...
Bon c'est quand même beaucoup moins impressionnant que le Parmelan, c'est moins haut, moins accidenté, et moins sauvage.
panoramique
Ensuite on est allé faire des repérages pour le soir. Le feu d'artifice des fêtes du lac d'Annecy, il y a beaucoup de monde. Et tout le monde veut se garer en ville...et quand le spectacle est terminé, tout le monde part en même temps, ce qui fait un bouchon monstrueux. Donc on a décidé de se garer à mi chemin entre le lac et la maison. On a bien étudié le terrain et on a trouvé une zone commerciale tranquille, très bien placée.

Ensuite, retour tranquille à la maison, faut pas trop qu'on s'épuise.
Étrangement, aucune courbatures, alors que normalement, j'en ai assez rapidement. Enfin je ne m'en suis pas plaint, ça m'a permis de profiter des jours suivants sans soucis.

Le feu d'artifice était prévu à 21.45. On scrutait la météo, de peur de se prendre un orage sur la tronche. On voyait biens les nuages arriver. Depuis le début de notre voyage, on avait un super temps, toujours chaud (enfin à part en montagne  :D ) et jamais trop de nuages, mais là on sentait bien que c'était la fin de l'état de grâce.

nuit
Tout le monde attends
On est parti garer la voiture dans notre coin vers 19h45, on a mangé un bout tranquillement et on a marché vers le lac. A 20h30 on était devant l'entrée de la pelouse Pâquier.
Et là, c'est le drame  :D . Ça faisait 30 minutes que les portes étaient ouvertes, et il y avait une queue monstre pour rentrer. On a eu un peu peur qu'on soit vraiment les uns sur les autres sur la pelouse, d'autant plus qu'on savait qu'elle était complète.

Mais bon les organisateurs ont l'habitude, les accès à la pelouse sont larges et avec un grand nombre de personnes pour "contrôler" les billets. Et la pelouse n'était pas bondée, on avait largement la place de s'asseoir.

Évidement des gros cons fumaient le cigarillo, les gamins criaient... enfin normal quoi...
On a attendu pendant près d'une heure que le spectacle commence. On regardait les nuage passer, et la nuit tomber allongés dans l'herbe. Étant donné la grande concentration de gens, le réseau mobile était complètement à la ramasse, mais il est jamais vraiment tombé en rade. Mais bon impossible d'aller sur le net.

feu
21h45 pétantes, le spectacle commence. Les feux d'artifice sont très beaux. Ceux qui se sont levés se sont fait engueuler par la foule assise. Une conne est restée debout les 10 premières minutes du spectacle car elle essuyait son jean plein de jus d'orange... Des cons ont laissé un gros ballon à l'hélium sur leur poussette et il faisait une grosse tache noire dans notre champ de vision (je lui ai gentillement dit de le ranger elle l'a fait). A Un moment, madame jus d'orange a failli faire pisser sa fille en plein milieu de la pelouse. Elle a commencé à la défroquer et tout, c'est son mec qui lui a dit de pas faire ça et qui a amené la gamine au chiottes...

Mais bon la beauté du spectacle compense un peu tout ça  :D .
Le spectacle était agrémenté d'un texte qui était lu entre chaque tableau. Le texte était involontairement hilarant et ça on l'a pigé dès le début. Quand la voix nous a dit qu'on allait assister a un spectacle "pyromélodique" on s'est regardé et on s'est compris. Et tout le texte était prétentieux... avec un style ampoulé... Terrible. Les phrases étaient très très longues, avec un maximum d'adjectifs baignant dans une soupe gnangnan qui se voulait lyrique... c'était très marrant  :D .
Du coup, on n'écoutait pas, et je pense que personne n'écoutait...de toute façon quand une phrase se terminait, on avait déjà oublié le début depuis longtemps.

Mais bon niveau bombes on n'a pas été déçu, c'était vraiment bien mis en scène. On a vu plusieurs bombes qu'on avait jamais vuesailleurs. Des bruyantes, des silencieuses, des de toutes les couleurs, vraiment joli.

Vers 22h45 le spectacle s'est terminé. Tout le monde s'est levé, on a foncé vers la sortie pour ne pas se retrouver coincé dans la foule.
On a très bien géré, on est parti comme des fusées  (lol)  on a pu atteindre la voiture très facilement et ensuite le trajet jusqu'à la maison s'est fait sans problème. Du coup on est rentré en une demie heure et sans se fatiguer. En marchant, on voyait des flash lumineux dans le ciel, l'orage arrivait.

Peu après notre arrivée, on a entendu le tonnerre, puis la pluie. Des trombes d'eau. A quelques heures près, il aurait fallu annuler le feu...

Découvrez tous les articles dans l'ordre ou choisissez un épisode:
Épisode 1: Saga de l'été , Mardi et mercredi, Safari en ville.
Épisode 2: Saga de l'été , Jeudi, Là haut sur la montagne.
Épisode 3: Saga de l'été , Vendredi, Randonnée Familliale
Épisode 4: Saga de l'été , Samedi, Semnoz et Fête du Lac
Épisode 5: Saga de l'été , Dimanche, Enfin du plat.
Épisode 6: Saga de l'été , Lundi, Ça va être tout noir.

Saga de l'été , Dimanche, Enfin du plat.

Ça y est, il est temps de quitter les grand parents et de reprendre la route pour aller visiter d'autre coins.

On avait décidé de se faire Genève et Lausanne (d'où la vignette d'autoroute dans l'épisode 2). Moi je n'était jamais allé dans ces villes et je n'avais jamais vu le lac Léman non plus.

C'est bien c'est pas loin d'Annecy, et c'est vraiment facile d'accès par l'autoroute.
Par contre ce qu'on avais oublié en partant, c'est que le GPS de la voiture n'avait pas les cartes suisses...et qu'étant en suisse, les téléphones ne pouvaient pas trop utiliser la data, au risque de devoir payer. *F* a quand même activé la data dans le centre ville de Genève.

melange
La jonction de l'Arve et du Rhone
On voulait voir deux trucs. Le lac, et l'endroit où l'Arve se jette dans le Rhône.

On s'est garé un peu au pif en regardant un plan papier de la France qui était dans la voiture. On s'est repérés aux rivières. Quand on a franchi l'Arve et qu'on avait le Rhône devant nous on a pigé qu'il fallait qu'on se gare et on a pris le premier parking.

J'avais vu , je ne sais plus où sur internet, une photo de l'Arve qui se jette dans le Rhône. C'est très beau. l'Arve est toute blanche et très froide et le Rhône transparent et un peu moins froid. On a marché jusqu'à la jonction le long du Rhône, qui est vraiment magnifique en sortie du lac Léman. On voit très très bien le fond. Il a plu trois gouttes pendant qu'on marchait mais comme il ne faisait pas froid ça allait.

jet
Le jet vu depuis le bateau.
Ensuite on a pris un tram vers le centre ville de Genève. Encore une fois,on a eu un peu de mal à piger le système de transport. Je trouvais le plan pas clair. Surtout quand on sait pas trop où on est ni où on va. Mais bon on n'est pas plus con que la moyenne, on a fini par comprendre quels tickets étaient le mieux adaptés à notre cas et quel tram on devait prendre.
Le centre de Genève, près du Rhône, c'est que des boutiques de luxe... Ensuite on a vu qu'avec notre ticket de transport, on pouvait prendre un bateau pour aller de l'autre côté du lac. On l'a fait, on s'est pris un peu de pluie.
Et ensuite, on a à nouveau pris le bateau pour retourner de l'autre côté. Mais pas au même endroit  :D .
lac
Arret au port
On a marché le long du lac en direction de là où le tram nous a déposé. Il y avait une sorte de fête foraine avec quelques manèges avec des stand de bouffe PARTOUT.
Et on pouvait rien acheter, on n'avait pas de francs suisses. Et en plus tout nous paraissait hyper cher.

jet
Mon brumisateur
Je suis allé au pied du jet d'eau du lac Léman. C'est assez marrant, quand tu avances, tu as d'abord un tout petit peu d'humidité. Puis une petite bruine. Puis une pluie avec un peu de vent. Et enfin au plus près, c'est carrément la tempête.

On a continué à marcher (et moi a sécher) jusqu'à un distributeur. On a pris 20chf. Je trouve leur billets assez moches.

On a cherché un stand qui faisait du manger qui plairait à *F*... et maintenant qu'il avait des sioux, rien ne lui plaisait.

Du coup, on a terminé...dans un mac do.
On a attendu 20 minutes que les personnes devant nous aient leurs commandes (des gros chieurs italiens).
Une menu+un sandwich+un ice tea ... 18chf soir 15euros.

Moi j'avais pas faim (j'avais beaucoup petit déjeuné le matin) donc j'ai juste mangé des frites.
Elles étaient délicieuses.
*F* m'a fait comprendre pourquoi. Elles étaient salées !!!
Vraiment je sais pas comment ils ont fait pour nous retirer le sel sans qu'on fasse une grève générale!!! Ça a absolument rien à voir avec des frites non salées qu'on sale nous même !!!

Ensuite on a repris la voiture et la route. Direction Lausanne.
On a fait une halte à Gland, puis on a roulé vers Rolle, pour voir le lac. C'était très beau.
lac-leman
Vue reposante
On a décidé de laisser tomber Lausanne et de rester un peu au lac. On n'était pas si loin que ça de notre hôtel à Lons-le-Saunier, il était un peu tard en plus.
Je me suis baigné dans le lac, j'avais envie de me baigner depuis un moment, mais à Annecy on n'a pas pu. Dans le Rhône et dans le lac le matin, je pouvais mais j'avais pas le maillot.
J'ai donc fait mon plouf dans une eau cristalline avec des gros galets au fond.
D'ailleurs je me suis griffé le pied sur un galet (avec du sang et tout).

Ensuite on a pris la route pour Lons-le-Saunier.
Pendant le trajet j'ai commencé à avoir mal au cou et a l'épaule droite. Je pense que c'était une contracture. Et les routes de montagne, ça aide pas.

Sur le plan papier, j'ai repéré qu'il y avait des cascades sur le chemin. Les cascades du hérisson. Je me suis dit que ça serait super de les voir et de les mettre ici, mais on n'a pas eu le temps, j'avais mal et il allait bientôt faire nuit et qu'il faisait pas très beau.

Quand on est arrivé à Lons-le-Saunier, on avait prévu de manger et d'aller au casino.
Sauf que j'avais vraiment très mal et qu'il pleuvait des cordes.

Du coup je me suis allongé dans le lit et j'ai laissé *F* chercher un resto. Il en a trouvé un qui avait l'air bon. On va dans la voiture, la douleur était à son maximum. Il a mis l'adresse dans le gps, ça faisait un trajet louche comme si on partait de l'hôtel pour retourner a l'hôtel. Il pleuvait énormément, la route était un torrent on ne voyait plus les dos d'âne...On ne trouvait pas le resto...j'avais mal. On a fini par trouver le resto. Juste à côté de l'hôtel. Fermé.
On est allé dans un autre resto, j'avais toujours super mal, mais j'ai pu tenir le temps du repas.
On est rentré en ne sachant pas trop ce qu'on ferait le lendemain, étant donné mon état. Je me suis couché droit comme un I.

Découvrez tous les articles dans l'ordre ou choisissez un épisode:
Épisode 1: Saga de l'été , Mardi et mercredi, Safari en ville.
Épisode 2: Saga de l'été , Jeudi, Là haut sur la montagne.
Épisode 3: Saga de l'été , Vendredi, Randonnée Familliale
Épisode 4: Saga de l'été , Samedi, Semnoz et Fête du Lac
Épisode 5: Saga de l'été , Dimanche, Enfin du plat.
Épisode 6: Saga de l'été , Lundi, Ça va être tout noir.
la suite, la suite, la suite !

Saga de l'été , Lundi, Ça va être tout noir.

entree
L'accès à la grotte
Ouf, lundi matin, je vais mieux, je sens bien que je suis pas très souple de la nuque, mais on fera avec.

La journée n'est pas spécialement chargée, on doit seulement visiter la grotte de Baume-les-Messieurs.

C'est juste à côté de Lons-le-Saunier. C'est pour ça qu'on a dormi là bas, pas pour le charme de la ville.

Donc on y va tranquillement en voiture. C'est assez joli comme coin, le Jura.
Je connaissais juste le fait qu'il y avait une grotte, rien sur le bled ou la topographie des lieux.

Ce village est assez fascinant, il se située au fond d'une reculée.
Oui moi non plus je savais pas ce que c'était une reculée.
Une reculée est une forme géomorphologique désignant une échancrure prononcée dans un plateau calcaire constituant un type de vallée caractéristique.

Merci Wikipedia.
Bref c'est vraiment beau et assez impressionnant.

grotte
grotte
Il était assez tôt le matin (oui 10h c'est tôt  :p  ) quand on est arrivé dans cette reculée. Il y a très peu de routes et il faut faire un grand détour pour accéder à la grotte. Mais on passe dans le village qui a vraiment beaucoup de charme (mais vivre ici a l'année ça doit être déprimant a mourir).

L'accès a la grotte est un peu plus haut que le fond de la vallée, du coup la rivière qui coule dans la grotte sort et fait une jolie cascade.
Mais bon comme c'est un peu la sécheresse en ce moment la bas, c'était joli mais pas impressionnant.

On a été le premier groupe à entrer dans la grotte. Pas trop nombreux, moins de 15, c'est bien. Étant le première groupe, on a vu énormément de chauve souris. On les a réveillées en fait.

L'intérieur de la grotte est très joli, c'est assez grand même si certains passages sont bas de plafond (et on marche baissés, on dirait qu'on fait la danse des canards).

Il y a une grande salle avec un lac et...un lustre. On dirait que Valérie Damidot est passée décorer.
grotte
Maintenant je vais mettre des bougies partout ça sera cosy.
grotte
Une échelle de spéléos.
grotte
Des stala/gmite/ctites.
Lorsqu'on a fait demi tour et qu'on est allé vers la sortie, on a croisé le groupe suivant. Ils étaient 50. Je plains la guide  :D .

Il est interdit d'utiliser le flash a l'intérieur de la grotte, pour éviter que des algues/végétaux ne poussent sur les parois.

Le chaîne alimentaires de la grotte est assez simple. Les chauve souris sont mangée par...des vers! Quand les chauve souris meurent et tombent dans l'eau, des vers blanc les bouffent! Je ne savais pas, mais les chauve souris font pipi vers le haut. Aucun risque de se faire pisser dessus. Les caca se font bien vers le bas par contre, mais dans des coins précis où on ne passe pas.

Une fois dehors, on est remontré en voiture et on est allé admirer le point de vue sur la reculée. La photo est prise tout au bout et en haut de la reculée, la grotte est sur la gauche, on voit un peu le chemin.
vue

Voila, les vacances sont finies, on reprend l'autoroute pour rentrer à la maison.

Cette année les vacances ont été tout le contraire de l'an dernier. Au lieu de visiter des choses construites par l'homme, on a admiré les merveilles de la nature. Des lacs, des panorama, des roches, des trous, des rivières, des vacances moins dépaysantes que la visite d'une capitale étrangère, mais toujours des vacances où l'on découvre plein de nouvelles choses.

Découvrez tous les articles dans l'ordre ou choisissez un épisode:
Épisode 1: Saga de l'été , Mardi et mercredi, Safari en ville.
Épisode 2: Saga de l'été , Jeudi, Là haut sur la montagne.
Épisode 3: Saga de l'été , Vendredi, Randonnée Familliale
Épisode 4: Saga de l'été , Samedi, Semnoz et Fête du Lac
Épisode 5: Saga de l'été , Dimanche, Enfin du plat.
Épisode 6: Saga de l'été , Lundi, Ça va être tout noir.
Voilà, c'est fini, j'ai été un peu long a écrire, désolé.
Non, c'était pas long, c'était bien ! Vacances culturelles cette année !
Je voulais dire long entre les articles
.
ah oui, ça c'est sûr ! Mais bon, t'as pas que ça à faire et vous avez fait plein de choses pendant les vacances.
j'aime beaucoup le petit commentaire de la photo avec le lustre lol