Douleur au bras et rêve étrange.

Je commence par la douleur au bras.

Hier je suis allé a la fnac pour lire le bouquin de Laurent Baffie (c'est un bestof de ses répliques dans Tout le Monde en parle).

Seulement j'ai le le bouquin sans bouger du tout, debout, en le tenant de la main droite, et quand je l'ai reposé (le bouquin) j'ai senti une violente douleur dans mon bras, comme une crampe, sauf que je pouvais le bouger  >< 
Et la, j'ai encore un peu mal  >< 

Sinon cette nuit, j'ai rêvé que je mangeais a la cantine de mon collège et que des petits cons me piquaient ma bouffe.
Si quelqu'un a un analyse pertinente, je suis preneur  :D 
j'ai bien une explication pour la douleur mais tu vas prétendre que non et que tu es surentraîné et que tu ne peux plus avoir mal à cause de ça  (siffle) 
Pour le rêve, c'est lié à quelquechose qui s'est passé récemment.
Non c'est pas le bon bras  :) 
Tu pense à qqch de précis pour mon reve ???
Pasque mois, je vois pas  >< 
non, c'est quelque chose qui s'est passé et que ton subconscient a gardé en mémoire et ressort pendant ton sommeil sous cette forme... le pire c'est que ça y est lié d'une manière ou d'une autre.
Ben oui c'est souvent des chose qui me sont arrivé ou auquelles je pense (ou fantasme  (a)  ) dont je reve.
Mais la, je pige vraiment pas !
On ne m'a rien piqué.
J'ai pas peur de manquer de quoi que ce soit.
Par contre dans ce reve, je me suis enervé grave.
Il faut dire que les pionnes (dont ma mere  ><  ) s'en foutaient.
EN fait on me faisait plutot tourner en bourrique qu'autre chose.
Je suis monté sur une table et ai hurlé  :$ 
Ca peut aussi être des pensées ou des peurs inconscientes...
Moi ce qui me semble intéressant, c'est ta mère (enfin dans ton rêve je veux dire  8-) ). Elle est pionne (d'ailleurs, il n'y a que des pionnes, pas de mec), ce qui lui confère un rôle plutôt autoritaire. De surcroit, tu te la partages avec tes camarades, et elle reste sans rien faire pour toi, elle ne te protège pas.
Un psy de comptoire te raconterait peut-être que tu a grandi dans un environnement où c'est les femmes qui portent la culotte, et qu'à l'arrivée de ton petit frère, tu as eu peur de manquer d'amour (un classique). Un neurologue te dirait que ton cerveau réorganisait simplement ses données (ah la bonne défrag nocturne...)
Toujours est-il que ce qui est sûr, c'est que chez plein de gays (et pas seulement d'ailleurs), le rôle de la mère (et donc indirectement du père aussi) est prépondérant. Observe un peu les rapports qu'ont les gays autour de toi avec leur mère, c'est assez troublant...
QSB >> Interressante analyse, cependant elle ne me semble pas bonne a cause du reve que j'ai fait cette nuit qui etait vraiment similaire a celui de la nuit derniere.
Cette nuit, j'ai revé que je passais le Bac (épreuve de math pour etre précis). Par contre j'avais pas pigé qu'il fallait rendre le machin sur deux copie séparée, j'ai donc apellé la sureveillante, lui ai exposé le pb, elle a regardé ma copie et a vu qu'on pouvait la couper en deux pour separer les deux parties de l'examen. Elle s'est donc armé d'une paire de ciseau , a plie ma copie en je sais pas combien et a semblée etonné de recuperer 16 bout de ma copie. (oui, c'est precis). DOnc elle a dit qu'il fallais faire un puzzle  ><  le probleme c'est que les bouts etaient collés entre eux et que c'etait irrecuperable.
Et je me suis encore enervé, j'ai gueulé, je l'ai traité de petasse, puis de grosse petasse, je me voyais deja passé la session de septembre a cause de cette grogniasse.
Bref encore une fois, on m'a fait tourner en bourrique en detuisant ce que je faisais et en toute injustice.
Décidément, tu as un problème avec les femmes  :) 
Non, le surveillant en chef (celui qui avait pas bougé son cul de son bureau) je lui ai crié dessus aussi.
mais moins que sur la grognasse, c'est pas lui qui a decoupé mon devoir  :D 
Je pense que je deteste qu'on conteste ce que je fais  :)  ca me parrait plus credible comme conclusion. et que l'injustice me met hors de moi, et encore plus quand c'est a mon encontre.
+1 pour le pb avec les femmes  ^^ 
et apparemment une peur de l'échec / du ridicule.
ho non j'avias pas peu de chier mon intero, je la sentai super bien avant qu'elle me la decoupe  :o 
et si j'avais peur du ridicule, je serais pas monté sur la table (et sur la chaise puor celui de cette nuit) pour gueuler devant tout le monde  :) 
et pi je vois pas de pb avec les femmes, ce sont des animaux de compagnie tout a fait respectables  :) 
ceci est de l'humour
i hate you?(mur)
 (mur)   (mur)   (mur)