Saga de l'été , Jeudi, London harbour

Ça y est, la pluie est arrivée. On le savait, la météo la prévoyait depuis mardi après-midi et heureusement se trompait à chaque fois.
Mais ce matin, il tombe vraiment des cordes.
Heureusement, il ne fait pas froid et nous avons des parapluies.

Comme on savait que la météo du jeudi serait la moins bonne de la semaine, on avait gardé des visites d'intérieur pour ce jour là, on a bien fait.

Un séjour à Londres sans un English Breakfast n'est pas un vrai séjour à Londres, c'est pour ça qu'on en a pris un à l'hôtel, tout en sachant qu'ensuite j'aurai pas faim avant 16h  :D .
J'avais jamais mangé ça, et franchement c'était pas mal ! Au menu, Saucisse, Bacon, Champignons, Œufs brouillés, Haricots blancs à la sauce tomate. J'avais pas envie de manger de champignons donc j'en ai goûté qu'un, mais le reste j'ai tout goûté, c'est pas mal, surtout les saucisses qui avaient un peu le goût de paupiettes, et le bacon... Bacooooooon. Les haricots le matin, je suis pas très fan, mais c'est parce que je suis pas hyper fort en sauce tomate.

Ensuite, on s'arme de nos parapluies pour visiter un musée tout près de notre hôtel, dans le parc. Il s'agissait de Kensington Palace and The Orangerie (12.5£ mais gratuit avec le London Pass). Bon, l'Orangerie, vu le temps de merde, on est juste passé devant.

En fait, dans Kensington Palace, il y a une installation d'art moderne qui raconte une histoire. On va de salle en salle, dans des chambres ("Chambre des chagrins royaux" ou "Chambre de l'envol"...). Sur le coup, on est un peu paumé, c'est amusant, ça fait une drôle d'ambiance qui met un peu mal à l'aise, je crois que je n'aime pas le style Victorien (de l'art moderne au style Victorien, oui, c'est possible).
On savait que le but était de trouver le nom des 7 princesses symbolisées par certaines des 13 salles. Sur le coup, je pensais qu'il s'agissait de princesses de contes ou légende, donc j'ai pas vraiment cherché.
Il y avait des sortes de colonnes avec une rangée de leds qui clignotaient étrangement dans certaines salles. En fait elles marquaient les salles qui représentaient une princesse et la colonne de led était une image de la princesse en question. Pour la voir il fallait soit secouer la tête (ça fait mal et tu as l'air con) soit utiliser un appareil photo. On a trouvé la princesse Diana, c'est là que j'ai compris que nous devions chercher des vraies princesses.

Dans la dernière salle, il y avait les réponses, avec sept princesses qui ont vécu à Kensington Palace et qui ont eu pour la plupart, une bonne vie de merde (d'où l'ambiance glauque triste de certaines salles).

En sortant, il pleuvait toujours. On a marché et pris le bus (qu'on a un peu attendu, sous la pluie). Manque de bol, aller de Kensington au Tate Modern, c'est un peu mal foutu en transport en commun, on a donc fait Bus 70, Metro District Line, Metro Jubilee line (descente Waterloo), et Bus RV1. A Waterloo, on en a chié avec le bus, l'arrêt étant à 250m de l'arrêt de métro et pas vraiment facile à trouver (et encore moins sous la pluie). En attendant le bus RV1, on a vu un technicien British Télécom en plein boulot.

Comme l'a dit une mamie qui attendait le bus avec nous "It's high technology[1] C'est de la haute technologie".

L'aparté qui retourne le cerveau

Tout le monde le sait, en Angleterre, on roule à gauche.
Mon cerveau de gaucher a été soumis à rude épreuve.
A Londres, TOUS les passages piétons on un petit bouton qui affiche "WAIT" quand on appuie dessus. On a jamais su si ça faisait vraiment changer le feu ou si c'était juste pour déstresser les Londonniens.
Quand on traverse une route on traverse presque toujours les voies en deux fois (îlot central et feux très courts), on doit regarder d'abord à droite, et ensuite à gauche. C'est écrit au sol de quel côté on doit regarder "Look right" et pour les piétons dans le sens inverse "Look left" (ou l'inverse suivant quelle voie on traverse).

Bref mon cerveau est débordé d'information, il voit à la fois les deux "look left/right" et en plus il a l'habitude de regarder dans le "bon" sens (français). Ça m'énervait, je regardais jamais où il faut. Si bien qu'à la fin, même en sens unique, je regardais des deux cotés, c'est plus simple.


escalier
"Staircase III", de Do Ho Suh
Arrivé au tate Modern, (toujours sous la pluie), l'entrée est gratuite, et avec le London pass, on avait droit à des guides multimédias. C'est sympa, mais pas génial. C'est pas super pratique, il faut avoir beaucoup de temps, et toutes les œuvres ne sont pas dedans.

C'est marrant comme j'ai fait beaucoup de musées d'art moderne, je commence à "reconnaitre" les artistes, même si j'oublie a chaque fois leur nom, je reconnais leur style.

J'ai quand même vu des trucs qui m'ont bien plu. Par exemple, J'ai aussi beaucoup aimé Variation on the Form of an Anchor (1939) ou The Beached Margin 1937.
Il y a aussi des trucs où c'est du foutage de gueule, je ne vois pas d'autre explication (deux planches posées sur un tuyau en métal, c'est de l'art ou c'est en travaux ?).

Le bâtiment qui contient le musée Tate Modern était avant une centrale électrique au fuel. Du coup il y a un hall gigantesque qui contenait les turbines. Ça fait un volume énorme. De plus le bâtiment possède un axe de symétrie, c'est vraiment plus pratique pour en faire un musée  :) . Ça évite les parcours trop labyrinthiques (et j'adore les symétries).

Quand on est sorti du musée (après avoir bu un coup d'un jus de fruit bien pas frais), il ne pleuvait plus, PARFAIT, il était l'heure de visiter le navire/musée HMS Belfast.

bouh
BHAAAAAAAAAAA !
Il s'agit d'un bâtiment de guerre terminé vers 1938, qui a servi pour la seconde guerre mondiale, et la guerre de Corée (entre autre). C'est vraiment sympa à visiter, on peut aller quasiment partout, et on nous explique l'utilité de chaque salle (des cuisines aux salles des torpilles en passant par la salle des machines et la prison). La vie à bord est représentée par des mannequins (cuisinier, docteur, mec sur table d'opération, etc...) . Par contre les mannequins sont moches et même flippants  :D .
C'est quand même marrant de voir les technologies de l'époque (surtout avec un ingénieur qui peut expliquer  :p ), j'ai une super photo de *F* dans la prison du bateau, mais je ne la publierai pas ici  :D .

Ça donne pas super envie d'habiter dedans, mais c'est peut être dû aux mannequins moches  :D , et à l'odeur. Ça sent la machinerie, c'est horrible.

Quand on est sortis, il était 17h30, et j'avais ENFIN faim. On a décidé d'aller au Burger King de la station "London Bridge". Manque de bol, c'était seulement à emporter, il n'y avait pas de places assises... A la place, on a mangé un burger ailleurs dans la station. Chez "Banger Bros, exceptional sausages". Moi j'ai pris "The burger" avec un super bon steak dedans. *F* a pris "The Spanish chorizo".
Je suis pas le spécialiste des burgers, mais je pense que c'est le meilleur burger que j'ai mangé de toute ma vie. Le genre de burger que tu te dis "je refais le même si je veux dans ma cuisine tellement il a l'air simple" et que si tu le refais chez toi, ben il arrive même pas a la cheville du vrai.
kryspy-kreme
donut
j'en reveux  :'( 
Ensuite, j'ai erré dans la gare à la recherche d'un dessert quand tout à coup, le graal. Un stand de donuts !!!!!!!!!!!!!!
Ça s'appelle Krispy Kreme. J'ai pris un donut nature, plus un donut fourré a la framboise. SUPER BON. En le mangeant, j'étais un peu déconcentré par ma succulente découverte et j'ai fait tomber un gros "splotch" du fourrage a la framboise au milieu de la gare...
Pour rentrer, on a décidé de prendre une ligne qu'on n'avait jamais prise (la Bakerloo) et de descendre à la gare de Paddington pour la visiter, c'est là qu'on a découvert par accident qu'il y avait des trains directs vers l'aéroport d'Heathrow !! Ca nous arrangeait bien vu qu'on n'avait pas envie de reprendre à nouveau les lignes de métro avec nos valises. On a eu du mal à piger comment ça marche les trains en Angleterre, vu qu'il y a plusieurs compagnies, c'est un peu le merdier  >< . On a fini par acheter des billets électroniques sur internet, à 16.5£. C'est un peu cher, mais vu la rapidité du trajet, on se doutait que ça en vaudrait le coup.

Il était relativement tôt quand on est rentré, mais on était vraiment mort, en plus *F* avait les pieds dans l'humidité depuis notre départ de l'hôtel, il en avait un peu marre.
hotel
Notre petit hôtel modeste
Et en plus comme on avait marché presque 7 kilomètres, on avait vraiment mal aux pieds... Mal comme jamais j'ai eu mal aux pieds, c'est bien simple, je boitais quand on est arrivé à l'hôtel. Et même en me reposant sur le lit, chaque fois que je m'en levais c'était l'enfer...

Découvrez tous les articles dans l'ordre ou choisissez un épisode:
Épisode 1: Saga de l'été , Lundi, Vol 2280 pour Londres
Épisode 2: Saga de l'été , Mardi, Into the zoo
Épisode 3: Saga de l'été , Mercredi, Stairway to third floor
Épisode 4: Saga de l'été , Jeudi, London harbour
Épisode 5: Saga de l'été , Vendredi, Very stormy trip
Épisode 6: Saga de l'été , Conclusion

[1] C'est de la haute technologie