Gay Pride 2014 - La douche froide

douche-froide
Le douche froide
Je viens de voir que je n'avais pas fait d'article sur la gay pride de l'an dernier !!
C'est malin, je me sers de mon blog aussi comme aide mémoire, du coup, celle de 2013 c'est sur que je ne vais pas m'en souvenir longtemps. Je me souviens juste que je n'avais pas d'idée de photomontage comme les années d'avant, donc j'en avais pas fait. Elle avait eu lieu un mois après le premier mariage et tout le monde était assez content de pouvoir y aller de relâcher la pression des mois précédents.

Depuis, pas grand chose de nouveau du coté de nos droits... Rome ne s'est pas faite en un jour...

Je suis donc allé a la gay pride de paris samedi 28 juin... Je n'y suis pas allé avec un slogan particulier ni même une demande précise.
En fait les raisons qui me poussent à y aller sont toujours les mêmes. Un mélange entre le devoir envers ceux qui se sont battus avant moi, la volonté de montrer que j’existe, et l'envie de mater.

Mais cette année, le défilé a été très différent ! La principale raison, le temps de merde. Il a plu quasiment du début à la fin.
Et la pluie ça change tout.
On s'abrite sous nos parapluie et on ne voit plus grand chose!
On limite nos déplacements au minimum, hors de question de se balader dans tous les sens dans le cortège, ni de glander par ci ou par là.
On marche plus vite !
Je n'ai même pas sorti mon appareil photo, impossible pour moi de voir autre chose que 2 chars et une forêt de parapluies. C'est pas vraiment photogénique...

Bref, je n'ai pas vu grand chose de cette journée, c'est dommage, j'aurais bien voulu profiter un peu du nouveau parcours.

J’espère que l'an prochain le soleil sera là...
Dommage je ne t ai pas vu. J avais pas le moral cette année pour y aller et la météo ne m'a pas aidé à me décider.
C'est sur qu'on n'y est pas allé pour voir le soleil...
Donc pas la peine d'y aller si il pleut trop (?), mais c'est dommage pour ceux qui se sont décarcassés à organiser et à défiler....
Tu as été bine plus courageux que moi, quand la pluie commença à tomber fortement, je suis parti du cortège. Ma fibre militante n'est pas étanche, pas envie de me choper la crève et comme il n'y avait pas grand chose à mater, je n'avais pas de grands regrets.
RDV l'année prochaine sous le soleil  :)