Soleil Martiniquais, Vendredi, On arrive!

Après un an et demi d'attente, voici enfin un petit aperçu de notre voyage de janvier 2018 en Martinique. Il va y avoir 8 articles pendant les 8 prochains jours.

Ça y est c'est le grand départ, ça fait un mois qu'on n'attend plus que ça !

Le réveil a lieu de bonne heure, on doit être à 7h à un parking privé qui va garder la voiture pendant toutes les vacances : il fait la navette pour nous déposer et nous récupérer à l'aéroport. C'est pratique et c'est quand même vachement moins cher que les parkings de l'aéroport.

Le stress monte un peu de mon coté, j'aime pas trop les départs car j'ai toujours l'impression d'avoir oublié quelque chose. Je croise les doigts pour que toutes les formalités se passent vite et bien.

Des connasses nous ont doublé dans la file de l'enregistrement et ont pris 15 minutes au comptoir... GRR !

siege
Très beau sièges!
Comme on vole avec une petite compagnie pas trop chère, une navette bus nous conduit sur le tarmac pour embarquer. Mais arrivés devant l'avion, un problème de passerelle nous retarde et nous devons attendre dans le bus, serrés comme des sardines avec le chauffage à fond! Une dame a fini par faire un malaise! La pauvre si elle a chaud dans un bus elle va morfler en Martinique.  :D 

On est monté dans l'avion avec un retard non négligeable...houla, les sièges ne sont vraiment pas confortables. 9h dans un siège naze, c'est un peu compliqué avec mon dos... Heureusement on n'a pas de voisins donc on peut bouger sur nos sièges pour bien se caler sans faire chier personne.

Le voyage est long mais le repas est très bon et la musique, les séries (MERCI NETFLIX) et les mots fléchés nous aident à passer le temps.

Enfin on arrive ! On essaye de voir l’hôtel depuis le hublot mais c'est trop compliqué avec les nuages, en plus on ne connait pas non plus très bien la géographie des lieux.
Une fois posés (sous les applaudissements  >_<  ) on voit enfin les palmiers et le soleil.

ciel
L'atlantique
ile
L’hôtel n'est pas sur la photo il est plus à droite
tarmac
En aéroport inconnu!
À la sortie de l'avion la chaleur nous tombe dessus. On retire autant que possible les vestes mais ça fait beaucoup de couches à retirer et on n'a plus de place dans le sac à dos.
Notre valise sort hyper rapidement et on va vers le comptoir de location Hertz qui nous dit de prendre la navette Hertz vers l'agence... sauf que tous les touristes qui ont pris le même voyage que nous attendent aussi... et la navette est pleine. On attend qu'elle revienne et là on n'a pas eu le temps de dire ouf qu'on se prend une énorme averse !! Sympa l'accueil !

En étudiant Google Map je pars à l'aventure pour voir si l'agence Hertz n'est pas trop loin de l'aéroport... et effectivement, en fait c'est à 500m ! On finit par y aller à pied. Là aussi il y a la queue sous le soleil, on crève de chaud mais on fini par obtenir notre 208 blanche. On a fait régler (= il a bouriné) l'inclinaison de mon siège par un mec de l'agence parce que les sièges rabattables des 208 ont tendance à bloquer... La position n'est pas parfaite mais ça va.

C'est parti; on lance la clim et on roule vers.... un carrefour market près de l’hôtel, il faut toujours rester un peu terre à terre !!

canne
Cannes à sucre derrière un rideau de pluie
Sur le trajets on est émerveillés devant tout : les champs de bananiers, de canne à sucre, les plantes, le relief... Tout en continuant à nous prendre des énormes averses très régulièrement sur la tronche. On le savait : la météo du vendredi, samedi et dimanche n'était pas folle sur les prévisions.

On sors de la voiture et la chaleur nous re-tombe dessus. C'est assez étrange, pendant 2 jours à chaque fois qu'on sortait de la bagnole on était surpris par la chaleur  :D .
Dans le carrefour on est un peu largués, mais on trouve vite nos repères, la volvic locale, c'est la Chanflor, on ne mourra pas de soif ! On achète des gâteau rigolos, des bananes, du gel douche, etc....
Hop direction l’hôtel sur une route sinueuse. La nuit tombe (vers 18h) mais j'ai le temps de voir la plage, les barques des pêcheurs et les restaurants.

Dehors il y a un bruit hyper fort, se sont des insectes a priori, des sortes de grillons locaux qui font un bruit de malade dès que le soleil se couche!

Notre appart est sympa, il sent un peu l'humidité et le renfermé. La baie vitrée déconne un peu tout comme le bitoniau du lavabo mais c'est assez propre, c'est grand et c'est climatisé.
Et surtout on a la vue sur la mer. Enfin sur la nuit  :D  mais on voit un peu d’écume et on entend les vagues.

On est crevé on décide de se faire un resto local qui s'apelle "Mc Donalds"  :D  C'est sympa le Mac Do quand tu es loin, c'est rassurant. Et ça évite de se précipiter à l'aveugle dans un bouiboui. Originalité de la région : les emballages du Mac Do sont complètement en anglais, en mode US !

On est écroulés se fatigue donc on se couche tôt.

Découvrez tous les articles dans l'ordre ou choisissez un épisode:
Épisode 1: Soleil Martiniquais, Vendredi, On arrive!
Épisode 2: Soleil Martiniquais, Samedi, Fort-de-France
Épisode 3: Soleil Martiniquais, Dimanche, Grand'Rivière
Épisode 4: Soleil Martiniquais, Lundi, Anse Trabaud
Épisode 5: Soleil Martiniquais, Mardi, La mangrove
Épisode 6: Soleil Martiniquais, Mercredi, Gorges de la Falaise
Épisode 7: Soleil Martiniquais, Jeudi, Anse Couleuvre
Épisode 8: Soleil Martiniquais, Vendredi, Le retour
"c'est assez" propre ! Ca veut dire que ça ne l'était pas vraiment ???