Une gargouille du musée Dobrée